DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: heurts à Istanbul, pas de sortie de crise en vue


Turquie

Turquie: heurts à Istanbul, pas de sortie de crise en vue

En Turquie, le mouvement de contestation est entré dans sa deuxième semaine, sans perspective immédiate de sortie de crise. Des affrontements entre manifestants et policiers ont éclaté ce vendredi soir dans un quartier périphérique d’Istanbul.

De manière plus pacifique, des milliers de personnes se sont, une nouvelle fois, rassemblées dans la soirée sur la place Taksim, épicentre de la contestation. Depuis plusieurs jours, la police ne cherche plus à déloger ces protestataires. “On n’est pas là pour nous battre, dit Ebru, une jeune manifestante. Ce qu’on veut, c’est vivre en paix et que nos droits soient respectés. C’est tout. Dans ce pays, on est très attaché à ça”.

A Ankara, des milliers de personnes ont également investi un parc de la capitale, pour dire leur opposition au régime.

Le gouvernement ne veut pas reculer devant les manifestants, mais face aux pressions internationales, il pourrait se montrer désormais moins rigide. Les dirigeants du parti au pouvoir AKP (dont est issu le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan) doivent se réunir ce samedi. Et certains évoquent l’idée d’organiser des élections anticipées, afin de sortir de l’impasse.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Mort de Clément Méric : 5 suspects présentés ce samedi à un juge