DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie: nouveaux face-à-face musclés entre manifestants et policiers


Turquie

Turquie: nouveaux face-à-face musclés entre manifestants et policiers

En Turquie, la mobilisation anti-gouvernementale ne faiblit pas. Ce samedi soir, de nouvelles manifestations étaient organisées à Istanbul et à Ankara, ce qui a donné lieu à des accrochages avec la police. Dans le quartier de Sultangazi, à Istanbul, les forces de l’ordre ont fait usage de canons à eau pour tenter de disperser les manifestants. Plusieurs groupes de supporteurs de clubs de football sont venus grossir les rangs des protestataires.

Autre théâtre de violence, la capitale Ankara. La police anti-émeute est intervenue pour disperser un rassemblement en centre-ville. Les médias locaux parlent de plusieurs blessés.

De leur côté, les autorités assurent que les choses sont “sous contrôle”. C’est ce qu’a déclaré le vice-Premier ministre ce samedi, à l’issue d’une réunion des dirigeants du parti au pouvoir AKP. Une réunion à laquelle participait le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan. Pour les autorités, pas question d’organiser des élections anticipées, comme certains manifestants le réclament. Cela dit, dans un souci de conciliation, le maire d’Istanbul a déclaré qu’il était prêt à apporter des modifications au projet d’aménagement du parc Gezi, à l’origine du mouvement de contestation.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Inondations en Europe centrale, des milliers d'habitants évacués