DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Camille Pissarro se dévoile au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid

Vous lisez:

Camille Pissarro se dévoile au musée Thyssen-Bornemisza de Madrid

Taille du texte Aa Aa

Il s’agit de la première exposition monographique sur le peintre français. Elle est composée de 79 tableaux prêtés par des musées et collectionneurs du monde entier.

Né en 1830, Pissarro avait été surnommé par Paul Cézanne, le premier impressionniste.

“Dans un mouvement aussi individualiste que l’impressionnisme, où Monet, Renoir et presque tous les peintres n‘étaient pas très intéressés pour avoir des disciples, Pissarro a été celui qui a partagé le plus généreusement avec les jeunes artistes. Il a aidé Cézanne à comprendre ce qu‘était l’impressionisme. Il a enseigné à Gauguin et l’a aidé à devenir un peintre professionnel. Il a probablement conseillé Van Gogh durant les années 1880. Il a également aidé les néo-impressionnistes, comme Seurat et Seignac et même Matisse “, explique Guillermo Solana directeur artistique du musée et commissaire de l’exposition.

Scènes rurales baignées de lumière et paysages d’Ile-de-France de la deuxième moitié du 19ème siècle, l’exposition retrace le parcours de Pissarro à Louveciennes, Pontoise et Eragny, des villages verdoyants de la région parisienne.

Après la campagne, les dernières années de la vie de Pissarro seront davantage consacrées aux scènes de ville, dans les rues de Paris et de Londres notamment.

«Durant la plus grande partie de sa vie, Pissarro a été un peintre rural et plus particulièrement un peintre de paysages intérieurs de la France. Il a toujours vécu dans des villages près de la Seine. Mais il semble que dans les années 60, il se soit lassé de ces paysages ruraux. Il souffrait également d’une maladie, d’une infection de l‘œil, ce qui l’empêchait de peindre en plein air. C’est donc à ce moment là qu’il a commencé à peindre la ville. Il a toujours suivi le même procédé. Il trouve un hôtel avec une belle vue. Il choisit une chambre, installe son atelier, et en trois mois il peint une série de 13, 14, 15 ou 20 peintures”, ajoute Guillermo Solana, directeur artistique du musée et commissaire de l’exposition.

L’exposition « Pissarro » se tient jusqu’au 15 septembre au Musée Thyssen-Bornemisza à Madrid. Ellle sera ensuite présentée au Caixa-Forum à Barcelone, à partir du 15 octobre.