Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Burkina Faso : le président Compaoré annonce qu’il quitte le pouvoir (communiqué via AFP)
  • Maison de la Radio : l’incendie est maîtrisé selon les pompiers. (AFP)
Nextage : Robots japonais et salariés humains travaillent côte à côte
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

Dans une usine japonaise établie prés de Tokyo, on fabrique les pièces de trieurs de billets de futures caisses enregistreuses. La particularité est que la ligne d’assemblage a été confiée à des humanoïdes. Ces robots travaillent de jour comme de nuit. Ils doivent compléter, et non remplacer, le travail fournit par l’humain.

Nextage, c’est le nom de cet humanoïde, fabriqué par la société japonaise « Kawada Industries ». Ces humanoïdes peuvent effectuer jusqu‘à 15 tâches différentes. Ils travaillent à côté des humains, des collègues avec qui s’est nouée une relation étrange.

« Comme ils travaillent juste à côté de nous et avec plus de précision, ça nous motive », dit un salarié de l’usine.

La conception de Nextage a pris cinq ans. Ces robots derniers cri présentent de nombreux avantages. Ils ne font pas de pause, n’ont pas de week-ends ni de congés. Ils travaillent aussi la nuit. Surtout, ils sont infatigables.

“ Il peut travailler 24 heures sur 24 pour une durée de 3 à 5 ans. Il n’a pas de vacances et il n’est jamais malade”, explique Atsushi Hayashi, un ingénieur japonais.

Evidement, Nextage ne prend pas d’initiatives. Son travail, qui peut être extrêmement précis, est programmé par un informaticien.

“En fait, ce n’est pas trop compliqué. Nous avons déjà un schéma directeur pour chaque mouvement. Il suffit de sélectionner ces schémas et de les mettre bout-à-bout”, ajoute l’informaticien Hiroyuki Fujii.

A 30 000 euros pièces, Nextage est fabriqué pour les commandes d’une dizaine d’entreprises. Cet investissement est rentabilisé en quelques mois seulement par les acquéreurs de ces humanoïdes au look futuriste.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :

Consultez les sujets à la une