DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Turquie : situation tendue sur les marchés d'actions


économie

Turquie : situation tendue sur les marchés d'actions

La place boursière d’Istanbul était plus que jamais en effervescence lundi et les titres de l’indice vedette du marché d’actions, le BIST 100, étaient encore en baisse. En cause, la position jugée dure du premier ministre Recep Tayip Erdogan vis-à-vis des manifestants qui réclament sa démission et sa dénonciation des “spéculateurs”.

L’indice vedette d’Istanbul a perdu 19% en quelques jours depuis le début de la contestation.

Au cours de sa dernière intervention, le premier ministre a demandé aux épargnants de placer leur argent dans les banques publiques et non privées. De plus, l’agence de notation Moody’s a averti que si la situation actuelle s‘éternisait, la note de crédit du pays pourrait en pâtir.

La lire, la monnaie turque qui avait atteint un plus bas depuis octobre 2011 face au dollar s’est un peu reprise lundi. Par rapport aux autres grands pays émergents, la Turquie est considérée comme le plus vulnérable : l‘économie est notamment très dépendante des investissements étrangers.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

économie

Les représentants de la Troïka sont de retour à Athènes