DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

73 avocats grévistes interpellés à Istanbul


Turquie

73 avocats grévistes interpellés à Istanbul

Cette journée en Turquie restera comme celle où la patience du gouvernement a atteint ses limites. Tôt dans la matinée, les forces antiémeutes ont envahi la place Taksim à Istanbul, épicentre de la contestation, pour en déloger les manifestants. A midi, la place est débarassée, mais toute la journée des petits groupes harcèlent les policiers.

Les protestataires sont amers : alors que les forces de l’ordre n’avaient pas mis les pieds depuis une semaine ici, le gouvernement décide cette intervention la veille d’une rencontre entre les deux camps.

Une rencontre qui fait déjà polémique : le Premier ministre a choisi lui-même ses interlocuteurs, mais les leaders de la contestation estiment n‘être pas représentés. Alors dans le Gezi park, ils ont tenu une conférence de presse, que la police a tenté d’empêcher. Finalement les agents ont reculé, devant une chaîne humaine de plusieurs centaines de personnes.

Autre point de tension, le palais de justice d’Istanbul, où la police a interpellé 73 avocats opposés à l’intervention place Taksim. Ces avocats, en grève depuis le début de la fronde, occupent le palais de justice. Leurs confrères ont promis de rester sur les lieux jusqu‘à leur libération.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Russie : la propagande homosexuelle pénalisée