DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Erdogan reçoit ce mercredi les manifestants qui continuent à le contester


Turquie

Erdogan reçoit ce mercredi les manifestants qui continuent à le contester

La place Taksim à Istanbul a connu une nouvelle nuit très tendue avant d‘être évacuée à l’aube.

La police anti-émeute a de nouveau fait usage de gaz lacrymogènes et de canon à eau pour repousser les protestataires. Durant la journée, la place avait même été évacuée à deux reprises.

Ces graves affrontements ont fait plusieurs blessés signe de la tolérance zéro du Premier ministre Erdogan qui conserve un ton ferme malgré la rencontre de ce mercredi. Rencontre boycottée par Amnesty International.

Le gouverneur d’Istanbul est sur la même ligne : “Jusqu‘à ce que le quartier de Taksim soit totalement vidé des groupes marginaux et réouvert au public, nous allons continuer à prendre nos précautions jour et nuit et je veux que tout le monde aide nos services de police pendant que nous prenons ces mesures”.

La capitale Ankara a elle aussi vécu une nouvelle journée et une nuit agitées. Les 5000 manifestants anti-pouvoir ont eu maille à partir avec les forces de l’ordre sur fond de “Tayyip démission”.

En douze jours de contestation, 4 personnes ont été tuées dont trois manifestants et 5000 ont été blessées. Les arrestations se comptent elles par centaines.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Coup de semonce médiatique en Grèce