DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Requins : exposition à Monaco et fécondation in vitro à Lisbonne


science

Requins : exposition à Monaco et fécondation in vitro à Lisbonne

En partenariat avec

Une exposition très requins au musée océanographique de Monaco. Des poissons menacés, l’information commence heureusement à se savoir, et des mentalités qui changent avec des mers qui ne sont plus “infestés” de requins comme on avait l’habitude de le dire.

ROBERT CALCAGNO directeur de la fondation océanographique :

«Dans cette exposition vous allez pouvoir voir des requins tels qu’ils sont, et vous allez aussi pouvoir non seulement les voir mais les toucher, les caresser les caliner”.

Dans un bassin on va donc pouvoir laisser trainer en toute sécurité ses mains dans l’eau et caresser des requins pyjamas des requins léopard voire des émissoles tachetées. Toute une expérience.

A l’Océanarium de Lisbonne aussi on s’intéresse de près aux requins. Constatant que leurs requins dormeurs, en dépit de leur habilité à le faire, refusaient de se reproduire en captivité les chercheurs de l‘établissement ont décidé de récupérer des oeufs et de faire une fécondation in vitro. Ana Jarego :
“Les oeufs ont cette forme de vis. Dans la nature les femelles cachent leurs oeufs dans des rochers. Ici c’est impossible. Les femelles ont pondu leurs oeufs et nous les avons récupérés”.

Ces deux juvéniles se développent de façon tout à fait normale. Quand ils auront atteint une taille suffisante ils intégreront les grands bassins de l’aquarium.

Le choix de la rédaction

Prochain article

science

Un nouveau port pour le Mary Rose