DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Transport aérien : la grève continue, les cheminots se joignent au mouvement

Vous lisez:

Transport aérien : la grève continue, les cheminots se joignent au mouvement

Taille du texte Aa Aa

Les perturbations dans l’aviation civile se sont amplifiées mercredi en France, et les cheminots s’apprêtent à prendre le relais jeudi à l’appel de quatre syndicats de la SNCF.

Au deuxième jour d’une grève des contrôleurs aériens, le mouvement était suivi par près de 100% des personnels à la mi-journée, dit la Direction générale de l’aviation civile (DGAC).

La DGAC, qui avait prôné une réduction de 50% des programmes de vols, a demandé aux compagnies aériennes des annulations supplémentaires de 25% sur les aéroports Roissy-Charles de Gaulle, Orly, Beauvais, Lyon, Nice, Marseille, Toulouse et Bordeaux.

Quelque 1.800 vols avaient été annulés mardi en France, sur les 7.650 programmés.

Les syndicats USAC-CGT et ETF avaient auparavant fait état d’un mouvement de grève très suivi. Les contrôleurs aériens protestent contre le projet de Bruxelles de créer un “ciel unique” européen.

Le Syndicat autonome des contrôleurs du trafic aérien (SNCTA) avait déposé à l’origine un préavis de grève pour trois jours, jusqu‘à jeudi. Mais le ministre des Transports, Frédéric Cuvillier, a annoncé mardi qu’il était levé pour le 13 juin compte tenu d’une demande commune de Paris et Berlin à la Commission européenne de surseoir à son plan de libéralisation de la navigation aérienne.

Frédéric Cuvillier a précisé avoir remis un mémorandum au commissaire européen chargé des Transports, Siim Kallas, pour lui demander de suspendre le projet, qui séparerait les fonctions de régulation et de contrôle.

Carte d’Eurocontrol montrant les retards, ce mercredi à midi GMT. Les retards de plus de 45 minutes sont en rouge.

Le rail se joint aux avions

Les syndicats de cheminots (UNSA, CGT, CFDT et Sud) ont de leur côté déposé un préavis de grève en France du mercredi 12 juin à 19h00 (17h00 GMT) au vendredi 14 juin 08h00 (06h00 GMT). Ils protestent contre une réforme ferroviaire engagée par le gouvernement et visant à unifier le rail français pour créer un “champion européen”. “La réforme n’est qu’un des éléments qui justifient ce préavis de grève”, a estimé mercredi Frédéric Cuvillier à la sortie du conseil des ministres, réaffirmant la “nécessité d’une réforme” qui, d’après lui, n’est pas remise en cause par les syndicats.

Quatre TGV sur dix circuleront en moyenne jeudi, indiquait mardi soir la direction de la SNCF sur son site internet.

Pour les trains Intercités de jour, le trafic sera en moyenne de trois trains sur dix. Les TER et Transilien subiront également des perturbations. Les trains Eurostar, Thalys et Alleo (France-Allemagne) rouleront normalement, un train sur trois circulera à destination de l’Italie et un train sur deux sur Lyria (France-Suisse).

Pour le trafic vers l’Espagne, les trains de nuit seront supprimés et remplacés par des bus.

Reuters / Credit Photo CC BY SA FlickR/Loozrboy http://eurone.ws/12lOjHg