Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Liban : un échec de plus pour élire un président. Faute de quorum ce mercredi, pour la 28ème fois, les députés n’ont pas pu voter ! Prochaine tentative le 30 septembre.
  • Yémen : deux travailleurs humanitaires de la Croix-Rouge ont été tués par un homme armé dans le nord du pays. L’information a été donnée par un porte-parole de l’organisation internationale.
  • Somalie : au moins 50 soldats de la Force de l’Union africaine auraient été tués par des islamistes shebab dans l’attaque de leur camp militaire hier dans le sud du pays. C’est ce qu’affirment des militaires occidentaux.
Facebook Twitter Google+ Reddit

Pour l’instant il ne s’agit que d’une animation, mais Washington est en train de se doter d’un nouveau musée. Le musée national de la culture et de l’histoire afro américaine pour l’instant n’est qu’un énorme chantier au coeur de la capitale américaine.

En tout quelque 35 000 mètres carrés répartis sur 7 niveaux sur lesquels on pourra découvrir une histoire marquée par l’esclavage, la proclamation d‘émancipation, la lutte pour les droits civiques dans les années 60 ou encore l‘élection de Barack Obama.

Le musée dispose d’ores et déjà d’un fonds de 20 000 pièces réparties actuellement dans plusieurs musées.

Lonnie G. Bunch directeur du musée :
“Je veux que les gens se rendent compte du fait que la réconciliation au sujet de questions de races est possible. Je veux que les gens reconnaissent que nous faisons tous partie de ce qui a fait l’histoire de ce pays et plus important encore que nous faisons partie de ce qui va faire son avenir.”

Une large place est accordée à la lutte des années 60. Cent ans après la proclamation d‘émancipation faite par Abraham Lincoln les droits civiques n‘étaient pas partout instaurés. Une lutte marquée par le discours de Martin Luther King et la marche sur Washington de 250 000 personnes.

Stephan Grobe, Euronews : “Le musée raconte l’histoire d’un parcours, celui des afro américains et de la façon dont ils ont fait l’histoire, celle de la lutte pour la liberté, celle de l’Amérique.

Plus d'actualités sur :