DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Erdogan évoque un référendum pour tenter de désarmorcer la contestation


Turquie

Erdogan évoque un référendum pour tenter de désarmorcer la contestation

Le Premier ministre turc s’est entretenu hier à Ankara avec des représentants des protestataires. Il a timidement avancé l’idée de consulter la population d’Istanbul.

Pour le porte-parole de l’AKP, seule la volonté du peuple doit compter : “La voix de ceux qui veulent prendre la parole et exprimer leurs revendications a été entendue. Que vous soyez d’accord ou non. C’est ainsi que la démocratie fonctionne”.

Mais la légitimité des 11 représentants à la réunion d’Ankara est contestée par les manifestants. Ces derniers ont prudemment renvoyé à ce jeudi toute appréciation sur la proposition d’Erdogan.

“Nous pensons qu’il est nécessaire que le parc Gezi reste un parc. La violence doit prendre fin et une enquête doit être lancée pour traduire ceux qui sont responsables devant la justice. Nous espérons que le dialogue va se poursuivre et que les violences sont définitivement finies”, affirme la porte-parole des représentants de la contestation.

La destruction annoncée du parc Gezi a été le détonnateur de la révolte contre le Premier ministre le 31 mai dernier. Depuis, le mouvement n’a pas cessé malgré la répression policière et l’intransigeance de Recep Tayyip Erdogan.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Grèce : écran noir et nuit blanche