DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La tension demeure à Ankara mais se calme à Istanbul


Turquie

La tension demeure à Ankara mais se calme à Istanbul

La capitale turque a connu une nouvelle nuit de violences. Les forces de l’ordre ont lancé des gaz lacrymogènes pour disperser des manifestants qui défiaient le gouvernement Erdogan. 2000 personnes étaient réunies dans le centre-ville pour réclamer la démission du chef du gouvernement.

Le face-à-face a duré plusieurs heures dans différentes artères d’Ankara. La situation était pour une fois moins houleuse place Taksim.

Les Etats-Unis et l’Union européenne ont de nouveau appelé au respect de la liberté d’expression et critiqué hier le recours excessif à la répression policière avec de nouvelles arrestations.

Le dernier bilan officiel fait état de quatre morts dont trois manifestants et 5000 blessés.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Erdogan évoque un référendum pour tenter de désarmorcer la contestation