DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

1.800 boîtes de lait en poudre pour dénoncer l'insécurité alimentaire en Chine


le mag

1.800 boîtes de lait en poudre pour dénoncer l'insécurité alimentaire en Chine

En partenariat avec

Pour réaliser sa performance récemment dévoilée à Hong kong, l’artiste contestataire chinois Ai Weiwei a utilisé plus de 1.800 boîtes de lait en poudre. Cette oeuvre, qui met en lumière les problèmes de sécurité alimentaire du pays, fait plus particulièrement référence au scandale de la mélanine, un produit chimique retrouvé dans du lait pour bébé en 2008 qui avait provoqué la mort d’au moins six enfants et en avait intoxiqué 300.000 autres.

Une fois de plus, Ai Weiwei veut ici dénoncer les dérives de l’Administration : “la plupart des entreprises de production où la sécurité alimentaire est défaillante appartiennent à l’Etat, qui garde la main mise sur la gestion alimentaire, et qui cherche à faire un maximum de profit. Quand des entreprises nationales sont au coeur de si gros scandales, alors que c’est l’Etat qui gère, qui régule et qui supervise, ce sont les hauts fonctionnaires qui devraient en assumer la responsablité”.

Selon le conservateur de l’exposition Cosmin Costinas, l’oeuvre de Wei va bien plus loin que cette affaire. “On peut aussi envisager cette performance comme une exploration du climat de peur qui règne à Hong Kong, la peur des autres, la peur de voir le continent chinois envahir et piller Hong Kong.”

Ce scandale de la mélanine a contribué à raviver les tensions, car depuis 2008, la demande de lait en poudre importé a explosé en Chine, provoquant une pénurie à Hong Kong, poussant l’ancienne colonie britanique a limiter la quantité de boîtes que les voyageurs sont autorisés à sortir du territoire.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Ouverture de la 43ème édition d'Art Basel