DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Conflit audiovisuel en Grèce: Samaras fait marche arrière

Vous lisez:

Conflit audiovisuel en Grèce: Samaras fait marche arrière

Taille du texte Aa Aa

Face au tollé suscité en Grèce et à l‘étranger par la fermeture de la chaîne de radio-télévision publique, le Premier ministre Antonis Samaras a proposé vendredi de la rouvrir partiellement de façon immédiate.

Ses deux partenaires de coalition ont déjà refusé cette proposition. Samaras doit vite trouver une solution commune: “Les gens nous ont élu pour tout changer et sortir des eaux troubles qui ont poussé la Grèce dans la crise dans laquelle nous nous trouvons. Il n’y a pas de négociation possible. Ne vous y trompez pas, beaucoup de gens veulent cette nouvelle Grèce.” a-t-il déclaré devant les jeunesses de son parti Nouvelle Démocratie.

Cette proposition intervient après quatre jours de manifestations devant le siège de l’ERT. Les programmes de la chaîne et son signal ont été interrompus mardi soir par les forces de l’ordre.

Vendredi soir, l’orchestre national et d’autres formations locales ont rejoint celui de l’ERT pour un concert de solidarité pour les employés de la chaîne.