DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Scandale de corruption : le Premier ministre tchèque de plus en plus fragilisé


République tchèque

Scandale de corruption : le Premier ministre tchèque de plus en plus fragilisé

Le gouvernement tchèque vacille face au scandale de corruption qui a éclaté cette semaine. Au cœur de l’affaire, Jana Nagyova, la directrice de cabinet du Premier ministre. La justice vient de la placer en détention provisoire pour corruption et abus de pouvoir. Six autres personnes ont été inculpées, dont des anciens députés accusés d’avoir perçu des pots-de-vin.
Mme Nagyova a été interpellée par la brigade de lutte contre le crime organisé. Elle est mise en examen entre autre pour avoir demandé aux services de renseignement militaire d’organiser la filature de l‘épouse du Premier ministre dont il est en train de divorcer.

“Les inculpations sont très graves et après avoir écouté à la fois la police et la justice, j’arrive à la conclusion qu’elles sont appuyées par des preuves suffisantes”, a réagi le chef de l’Etat Milos Zeman.

Pour l’heure le Premier ministre de centre droit Petr Necas refuse de démissionner. Mais l’opposition de gauche menace de déposer une motion de censure au Parlement dés la semaine prochaine. Un risque réel pour le gouvernement qui ne dispose plus de majorité à l’assemblée depuis un an.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Libye : nouveaux affrontements meurtriers à Benghazi