DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La joie des modérés et réformateurs iraniens

Vous lisez:

La joie des modérés et réformateurs iraniens

Taille du texte Aa Aa

En Iran, les modérés et les réformateurs ont laissé éclater leur joie samedi soir dans les rues de Téhéran.

La victoire de Hassan Rohani a pour eux comme un parfum de revanche, quatre ans après s‘être vu volée celle de leur candidat Hossein Moussavi, qui avait du céder sa place à Mahmoud Ahmadinejad.

Des milliers de partisans de Rohani se sont dirigés vers son QG de campagne avant même l’annonce des résultats définitifs.

“Grâce au vote du peuple, et avec le soutien de M. Rafsandjani et de Khatami ces deux ou trois derniers jours, et grâce au retrait de M. Aref du scrutin, il y a eu beaucoup d’enthousiasme qui a fait pencher ces élections en faveur des réformistes.” estime un habitant de Téhéran.

Hassan Rohani a remporté le scrutin présidentiel dès le premier tour avec 50,68% des suffrages, soit trois fois plus de voix que le maire de Téhéran arrivé en seconde position.

Sa victoire a été saluée par l’ensemble de la communauté internationale. Pendant sa campagne, il a plaidé pour plus de souplesse vis-à-vis de l’Occident sur le dossier nucléaire.

Reste à savoir quelle sera sa marge de manoeuvre face à l’ayatollah Ali Khamenei. C’est en effet le guide suprême qui détient le pouvoir en Iran. Il reste le maître des décisions en matière de sécurité nationale, comme l’implication de Téhéran aux côtés du régime de Damas dans le conflit syrien.