Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Burkina Faso : mairie et siège du parti présidentiel incendiés à Bobo Dioulasso, la 2e ville du pays (témoins via AFP)
  • Burkina Faso : un mort dans les manifestations à Ouagadougou (journaliste AFP)
  • Burkina Faso: Des coups de feu sont entendus à Ouagadougou à proximité du palais présidentiel (Reuters)
  • Sept militaires ukrainiens tués dans l’Est de l’Ukraine (Kiev)
  • Burkina Faso : l’Assemblée nationale incendiée par les manifestants (AFP)
  • La télévision publique du Burkina Faso a cessé d‘émettre jeudi après avoir été prise d’assaut par des manifestants hostiles au maintien au pouvoir du président Blaise Compaoré.
L’Irlande du Nord accueille le sommet du G8
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

Le sommet du G8 s’ouvre cet après-midi en Irlande du Nord. Le gouvernement britannique de David Cameron a choisi un lieu reculé, le Lough Erne, pour réunir les dirigeants américain, canadien, français, allemand, italien, russe et japonais. Au menu de ce sommet qui s’achèvera demain: la guerre civile en Syrie, l‘évasion fiscale et, entre autres, la croissance économique.

Le sommet se déroulera sous haute surveillance. Quelques 8000 membres des forces de l’ordre ont été mobilisés en Irlande du Nord pour l’occasion. Le gouvernement britannique tient à montrer les progrès réalisés sur ce territoire depuis la signature en 1998 de l’Accord du vendredi saint.

Pour le président américain Barack Obama, cette visite est la première en Irlande du nord. Après son arrivée vers 8h35 ce matin, il s’est exprimé à Belfast dans le cadre d’une conférence devant quelque 2000 personnes à propos du processus de paix.

Américains et Européens, doivent se réunir pour signer le lancement des négociations de l’accord de libre échange transatlantique controversé.

Le conflit syrien devrait s’imposer à Lough Erne. Hier, le président russe a assuré que Moscou “ne violait pas les règles” internationales en livrant des armes au régime de Damas, mais qu’il en irait différemment si ses partenaires occidentaux fournissaient de l’armement aux rebelles syriens.

Avec AFP

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :

Consultez les sujets à la une