Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Londres aurait espionné le G20 en 2009

En plein lancement du G8, voici que Londres est soupçonné d’avoir espionné le G20, en 2009. Dernier épisode de la tourmente orchestrée par l’ex-agent de la CIA Edward Snowden, dont le Gardian vient de publier des nouvelles allégations.

Selon les documents produits par Snowden, cette année-là, les Britanniques auraient utilisé un système d‘écoutes et d’interception des télécommunications lors de deux rencontres internationales portant sur la crise économique mondiale et rassemblant les principaux pays développés et émergents. Les délégations turque, sud- africaine ainsi que le président russe auraient fait l’objet de surveillance toute particulière.

C’est le centre d‘écoutes des services secrets britanniques, le GCHQ, partenaire de la NSA américaine, qui était chargé de cette surveillance, 45 personnes auraient été mobilisés 24 heures sur 24. La semaine dernière, Londres avait déjà dû se défendre de toute collusion illégale avec les services américains :

“On a suggéré que le GCHQ utilise notre partenariat avec les USA pour obtenir des informations qu’il ne peut avoir légalement, c’est une accusation sans fondement” avait martelé William Hague, qui a sous sa tutelle les services secrets britanniques.

Selon les révélations de Edward Snowden, le centre d‘écoutes britannique s’appuierait sur le programme américain Prism depuis au moins juin 2010.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :