Skip to main content

Berlin : les grandes phrases des présidents américains
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook
| Partager cet article
|

Berlin se prépare à recevoir Barack Obama. Quatre ans et demi après son élection, le président américain prononcera un discours à la Porte de Brandeburg mercredi. Il est toujours aimé des Berlinois, mais sans l’enthousiasme de juillet 2008, lorsque la foule avait succombé au charisme du candidat à la Maison Blanche.
“Cette ville sait ce qu’est rêver de liberté” leur dira t-il alors.

Berlin, une ville qui inspire les présidents américains depuis 50 ans, depuis qu’en 1963, deux ans après la construction du mur, les Berlinois ont entendu John F. Kennedy leur dire: “Ich bin ein Berliner’”

“La jubilation absolue, c‘était génial. Je ne vois pas d’autre visite effectuée par un président américain qui ait eu cet impact émotionnel immédiat, c‘était fantastique” se souvient Michael Haltzel. Cet ancien conseiller de Joe Biden et trois fois chef de la délégation américaine dans autant de conférences de l’OSCE évoque aussi les mots de Ronald Reagan devant la porte de Brandeburg, coté ouest en 1987 : “M.Gorbatchev, ouvrez cette porte…”:

“Ce fut un discours très important. Je ne pense pas que la réaction provoquée par le président Reagan à Berlin à ce moment-là soit comparable à celle suscitée par John Kennedy en 63, mais c‘était une autre époque”.

En franchissant la porte de Brandeburg en 1994, le président Bill Clinton et le chancelier allemand Helmut Kohl, accompagnés de leurs épouses, symbolisent la nouvelle Allemagne, la nouvelle Europe réunifiée.

“Rien ne va nous arrêter. Tout est possible, Berlin est libre”, dit le président Clinton, en allemand aussi.

“C‘était la bonne chose à dire à l‘époque commente Michael Haltzel. C‘était quelques années après la réunification allemande, il faisait l‘éloge de la normalité, ce qui est toujours une bonne chose. Mais, conclue-t-il, je ne pense pas qu’on puisse comparer son discours à celui de Kennedy en 63, ou de Reagan en 87”.

Copyright © 2014 euronews

Plus d'actualités sur :
| Partager cet article
|

Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?