Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • France : le trafic dans le tunnel sous la Manche est de nouveau perturbé. Des CRS ont dû intervenir à cause de nombreuses tentatives d’intrusion de migrants clandestins.
  • Grèce : selon des médias grecs, le Premier ministre, Alexis Tsipras, a informé Bruxelles qu’il examinait les dernières propositions du président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker.
  • Attentat en Isère : il “correspond très exactement aux mots d’ordre d’Etat Islamique”, selon le procureur de Paris, François Molins, notamment dans la mise en scène de décapitation et l’envoi de photos pour une revendication.
  • Afghanistan : une forte explosion a eu lieu dans le quartier diplomatique de Kaboul ; des ambulances sont en cours d’acheminement mais le nombre éventuel de victimes n’est pas encore connu
  • Liberia : le virus Ebola, pourtant annoncé comme éradiqué du pays, a fait un mort
  • Attentat en Isère : le suspect, Yassin Salhi, a commis “un acte terroriste justifié par des considérations personnelles”, déclare le procureur de Paris.
  • Syrie : c’est la première fois que le groupe Etat islamique décapite des femmes, deux femmes accusées de sorcellerie, rapporte l’Observatoire syrien des droits de l’Homme.
  • Indonésie : un avion militaire s’est écrasé sur une zone résidentielle de la ville de Medan, sur l‘île de Sumatra. L’accident, qui s’est produit peu après le décollage, a fait au moins 38 morts.
Facebook Twitter Google+ Reddit
Difficiles négociations entre la Russie et les 7 autres puissances à propos de la Syrie
close share panel

Partager cet article

Twitter Facebook

Deuxiéme jour de discussion pour les chefs d‘État des 8 pays les plus puissants de la planète, réunis en Irlande du Nord depuis hier au sommet du G8

On s’achemine vers un accord commun sur la situation en Syrie, d’apres une source diplomatique.
Les sujets qui fachent ont été soigneusement evités.
Le soutien à une conférence internationale de paix dite Genève 2 à propos de la Syrie semble faire l’unanimité. Reste à savoir quand elle sera organisée et quels seront les grands thèmes abordés.
Hier soir lors d’une discussion franche entre les grands chefs d‘État il semblait inenvisageable de faire plier la Russie, soutien inconditionnel à son allié syrien.
Au point qu’apres une entrevue entre Barack Obama et Vladimir Poutine les 7 puissances envisageaient de faire une déclaration commune sur l’avenir de la Syrie excluant de fait la Russie.

Une certain nombre de questions restent cependant en suspens à propos de la Syrie:
Est-ce-que le fait d’armer les rebelles comme il l’est envisagé par plusieurs puissances occidentales changera la donne sur place?
Et comment faire la différence entre une opposition modérée et les extrêmistes après deux ans de conflit?

Plus d'actualités sur :

Consultez les sujets à la une