DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

La France "réactionnaire" : la polémique se poursuit


Le bureau de Bruxelles

La France "réactionnaire" : la polémique se poursuit

Pascal Lamy, le Directeur général de l’Organisation mondiale du Commerce, critique le Président de la Commission européenne. “Contrairement à ce que pense M. Barroso, La France n’est pas réactionnaire parce qu’elle souhaite exclure le secteur audiovisuel du mandat de négociations commerciales avec les Etats-Unis”. Il l’a répété lors de son passage dans nos locaux à Bruxelles :
“Je pense que c’est politiquement une grave erreur : Il s’agit d’une incompréhension. Les traités européens prévoient même que la diversité culturelle puisse être un obstacle à l’ouverture des marchés, parce que les biens culturels ne sont pas un produit de base comme des chaussettes par exemple”.

Cette semaine, l’Europe et les Etats-Unis ont donné le coup d’envoi aux négociations pour créer la plus vaste zone de libre-échange au monde. Mais ce lancement a eu lieu dans un contexte tendu. Les propos de José Manuel Barroso, publiés dans l’International Herald Tribune, sur l’exception culturelle ont jeté un froid entre Paris et Bruxelles. Pour beaucoup, les Européens partent affaiblis face à des Américains qui pourraient désormais exiger, eux aussi, d’exclure tel ou tel secteur des négociations commerciales.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Barroso juge la France réactionnaire