DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le gouvernement brésilien peine à apaiser la colère des manifestants


monde

Le gouvernement brésilien peine à apaiser la colère des manifestants

Au Brésil, des dizaines de milliers de personnes sont à nouveau descendues dans les rues de Sao Paulo, ce mardi soir. Les autorités tentent de désamorcer cette crise sociale, mais jusque-là sans succès.

Ce qui a déclenché cette contestation, c’est la hausse des tarifs des transports publics. Mais la colère semble plus profonde : les protestataires dénoncent les dépenses engagées en vue de la Coupe du monde de football, l’an prochain. Pour les manifestants, tout cela se fait au détriment des services publics. D’où la colère contre le gouvernement.

“Le pays est corrompu, lance Lair Pedrosa, au milieu du cortège. Et pendant ce temps, nous, on n’a pas accès à la santé, à l‘éducation, au marché du travail. C’est n’importe quoi !”

“Ce que vous voyez, ajoute Lucia, c’est une population en colère face à ce fichu gouvernement totalement corrompu”.

La présidente Dilma Rousseff est allée demander conseil ce mardi, à son mentor politique, l’ancien dirigeant Lula. Mais rien n’a filtré de cette réunion.

La manifestation de ce mardi à Sao Paulo a donné lieu à quelques débordements. Les autorités ont donc décidé de déployer la police d‘élite dans plusieurs villes, notamment celles où se déroule la Coupe des Confédérations, une compétition de football qui se tient jusqu‘à la fin du mois.

——————————-

titre

Des dizaines de milliers de Brésiliens dans les rues pour dénoncer les dépenses liées à l’organisation de la prochain coupe du monde de football.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Turquie: la contestation sous d'autres formes