DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le silence pour manifester contre le gouvernement turc


Turquie

Le silence pour manifester contre le gouvernement turc

A Istanbul, la contestation a pris une autre forme ce mercredi tandis qu‘à Eskisehir, dans le nord de la Turquie, la nuit précédente, la police a utilisé des gaz lacrymogènes pour disperser quelques 5000 manifestants.

Des protestataires ont été invités à déposer des paires de chaussures près de la Tour de Galata à Istanbul en hommage “à ceux qui ont été tués, blessés, arrêtés et interrogés”, selon le créateur de mode Barbaros Sansal, qui a précisé que dans la tradition turque, des chaussures sont placées devant la porte du domicile après le décès d’un proche, dans l’espoir qu’il revienne.

A quelques centaines de mètres de là, des dizaines de personnes sont restées immobiles sur la place Taksim, là où la contestation a commencé le 31 mai. Elles ont pris exemple sur un artiste, Erdem Gunduz, qui s’est tenu debout en silence pendant des heures lundi.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Louxor: colère après la nomination d'un salafiste