DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Obama à Berlin : discours historique porte de Brandebourg

Vous lisez:

Obama à Berlin : discours historique porte de Brandebourg

Taille du texte Aa Aa

Barack Obama à Berlin, porte de Brandebourg. 50 ans presque jour pour jour après John Kennedy, le président américain a prononcé un discours qu’il souhaitait historique dans ce lieu hautement symbolique.
En voici les principaux extraits.

“Hello Berlin… Aujourd’hui, 60 ans après leur soulèvement contre l’oppression, nous pensons à ces héros est-allemands du 17 juin, et quand le mur est finalement tombé, ce sont leurs rêves qui se sont réalisés, leur force et leur détermination qui ont abouti. Leur exemple nous rappelle sans cesse que même si ce sont les militaires qui ont le pouvoir, si ce sont les gouvernements qui ont l’autorité, ce sont les citoyens qui décident s’il y a lieu de construire un mur, ou s’il y a lieu de le démolir “

“Ich bin ein Berliner” résonne à travers les âges”.

“Nous ne pouvons pas dicter le rythme du changement dans des endroits comme le monde arabe, mais nous devons refuser l’excuse que nous ne pouvons rien faire pour le soutenir. Dans ce siècle, ce sont les citoyens qui veulent rejoindre le monde libre. Ils sont ceux que vous étiez. Ils méritent notre soutien afin qu’eux aussi, à leur manière, soient des citoyens de Berlin “

Berlin symbole de la Guerre froide, et dont Obama veut définitivement tourner la page…

“Tant qu’il y aura des armements nucléaires, nous ne serons pas vraiment en sécurité. Donc, aujourd’hui, j’annonce des mesures supplémentaires. Après un large examen, j’ai décidé que nous pouvions assurer la sécurité de l’Amérique et de nos alliés et maintenir de forts moyens de dissuasion, tout en réduisant nos armes stratégiques de jusqu‘à un tiers.”

“Le mur appartient à l’histoire, mais nous devons continuer à faire l’histoire, à nous occuper des jeunes qui ne trouvent pas d’emploi dans leur propre pays, des filles qui ne sont pas autorisées à aller à l‘école à l‘étranger, être attentifs pour protéger notre propre liberté, tout en tendant la main à ceux qui veulent la liberté. C’est l’esprit de Berlin.”