DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brésil: la contestation continue, la présidente annule un voyage


Brésil

Brésil: la contestation continue, la présidente annule un voyage

Ils défilent par dizaines de milliers dans une centaine de villes au Brésil, notamment à Porto Alegre, Sao Paulo et Rio de Janeiro. Même si la plupart de grandes villes ont cédé face à la pression populaire et ont annulé la hausse des tarifs des transports en commun, les manifestations se poursuivaient cette nuit, l’objectif, pour certains, étant de rassembler un million de personnes dans tout le pays.

Après 10 jours de manifestations qui ont souvent dégénéré en violences, la contestation ne faiblit pas. Des syndicats, des partis politiques et des organisations de la société civile avaient même affiché hier leur intention de participer aux cortèges. Face à cette mobilisation, la présidente Dilma Roussef a décidé hier d’annuler un voyage au Japon prévu du 26 au 28 juin.

Ces vagues de protestations n’ont jusqu‘à présent ni leaders clairement identifiés ni étiquette politique ou sociale. Elles cristallisent les frustrations face à la précarité des services publics et face aux sommes colossales investies pour l’organisation de la Coupe des Confédérations cette année et du Mondial de football en 2014.

Avec AFP et Reuters

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Les rebelles syriens mettent en garde contre une "catastrophe humanitaire"