DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Brésil : réunion de crise à Brasilia


Brésil

Brésil : réunion de crise à Brasilia

L’attaque du ministère des affaires étrangères par des manifestants jeudi soir à Brasilia a eu l’effet d’un électrochoc sur les autorités brésiliennes.
Après une semaine d’inertie, la présidente, Dilma Rousseff, a convoqué ses principaux ministres à une réunion de crise ce vendredi dans la capitale. Objectif : cerner les attentes des manifestants et voir comment y répondre.

Jeudi, plus d’un million de personnes ont protesté contre des services publics défaillants, la corruption de la classe politique, la vie chère et les dépenses astronomiques consacrées à l’organisation du Mondial 2014 de football.

“ Les gens ont raison de manifester. La première phase a commencé. Les manifestations montrent que nous ne sommes pas résignés, contrairement à ce que pense le monde entier,” commente une jeune femme.

“ Les gens ont raison de faire valoir leurs droits, mais seulement jusqu‘à un certain point. Quand ils se mettent à briser les vitrines des magasins, à piller et à voler, cela n’a plus rien à voir avec le mouvement de contestation,” nuance un jeune homme.

Le mouvement de protestation a été convoqué sur les réseaux sociaux par des jeunes issus de la classe moyenne émergente et qui rejettent toute affiliation politique.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

monde

Les pro-Morsi manifestent au Caire