DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Rendre les matières STEM plus attractives


learning world

Rendre les matières STEM plus attractives

En partenariat avec

STEM, c’est l’acronyme pour Sciences, Technologie, Ingénierie et Maths. Ces quatre matières peuvent être très utiles sur le marché du travail, et peuvent mener à des métiers passionnants. Selon une étude, au Royaume Uni, on recherche plus de 100.000 nouveaux diplômés dans ces disciplines chaque année. Pourtant, peu de jeunes s’y intéressent. De nombreuses initiatives sont mises en place dans le monde pour rendre les STEM plus attractives.

L’université technologique de Nanyang à Singapour est l’une des plus grande faculté d’ingénierie au monde. L’ambition de cet établissement est de mettre l’accent sur les sciences, en introduisant des modes d’apprentissage innovants. Pour former les futurs entrepreneurs en technologie, le programme “Ingénierie de la Renaissance” sélectionne les meilleurs élèves. En plus de leur formation classique d’ingénieur, on leur dispense des cours de business et de sciences sociales.“C’est très important d’acquérir un esprit d’entreprise, de comprendre ce qu’est le management et les compétences sociales. Il faut rendre la formation, même en ingénierie, plus légère, plus large” explique Bertil Andersson, président de l’université.

Dans le Community Media Center de Nicosie, la capitale de la République de Chypre, un ancien physicien reconvertit, Viken Tavitian propose un spectacle scientifique. Il s’agit d’un show éducatif et divertissant nommé le “Vikexploratorium”. L’objectif du spectacle est de vulgariser des phénomènes scientifiques compliqués avec une dose d’humour, sans oublier l’aspect éducatif. Il veut montrer que les sciences ne sont pas reservés aux experts, et qu’elles ne riment pas forcément avec ennui. “Souvent, les gens connaissent la théorie mais ne savent pas comment elle se traduit dans la vie réelle. Moi je fais la démarche inverse : je fais les expériences pour ensuite expliquer la théorie” dit ce passionné.

En Russie, le projet du centre de recherche et développement de Skolkovo, la “silicon valley russe”, a été lancé par le gouvernement il y a quatre ans. Plus de deux milliards d’euros devraient y être investi d’ici 2015. La ville a été conçue pour acceuillir différents pôles technologiques, la formation aux matières STEM étant au centre du projet. L’Institut des sciences et des technologies de Skolkovo, ou “Skoltech”, ouvrira en septembre 2013,mais un groupe pilote de vingt étudiants est déjà au travail depuis 2012. Selon le vice président de Skolkovo Oleg Alekseev, l’ambition de ce centre est de devenir une référence internationale pour les STEM et l’innovation : “Si vous voulez maîtriser les marchés et avoir une économie saine, il faut maîtriser les technologies. Et pour avoir un pôle d’innovation prospère, c’est indispensable d’avoir une université technologique en son sein”. Une fois le campus de Skoltech achevé, il accueillera 1.200 étudiants.

Prochain article

learning world

Originales et surprenantes pouponnières