DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Après Washington, Londres accusé d'espionnage


Royaume-Uni

Après Washington, Londres accusé d'espionnage

Après Washington, Londres est soupçonné d’avoir espionné ses citoyens. Le Royaume-Uni a la capacité de puiser directement dans les câbles de fibre optique toutes les données dont il a besoin.

Le Quartier général des communications du gouvernement britannique (GCHQ) a développé le programme Tempora il a 18 mois. Il employait l’année dernière 300 personnes pour traiter ces données, partagées avec les États-Unis. La NSA lui rendait la pareille.

L’ex-consultant américain Edward Snowden a révélé ces nouvelles informations au quotidien britannique The Guardian. Réfugié à Hong Kong, le jeune homme de 30 ans a le soutien du grand public.

Washington a inculpé Edward Snowden d’espionnage et demande son extradition, mais Pékin peut mettre son veto.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Lisbonne joue sa "messe pour le temps présent"