DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Bulgarie : vague d’arrestations après dix jours de manifestations,


Bulgarie

Bulgarie : vague d’arrestations après dix jours de manifestations,

Pour le dixième jour consécutif, des manifestations ont eu lieu en Bulgarie contre le gouvernement et « contre l’oligarchie ».

Vingt-huit personnes ont été interpellées dimanche soir à Sofia, a annoncé lundi le ministère bulgare de l’Intérieur.

Un groupe de près de 200 jeunes, identifiés par les manifestants comme de potentiels trouble-fêtes, avait été isolé par la police, afin d‘éviter une bagarre.

Les 28 personnes interpellées, à qui on reproche à trois d’entre eux des provocations envers les autres manifestants, étaient toujours en détention lundi.

La vague de protestations quotidiennes à Sofia et dans quelques grandes villes, après une première série de manifestations parfois violentes à l’hiver dernier, ont été déclenchée par la nomination le 14 juin à la tête de l’Agence de sécurité nationale (DANS) d’un député controversé, Delyan Peevski.

Ce magnat de la presse de 32 ans, lié à une banque puissante, est soupçonné d’activités illicites par l’opinion publique.

Les protestations se sont ensuite tournées contre l’ensemble de la classe politique bulgare, soupçonnée de dépendance véreuse avec le milieu des affaires.

Elles ont réuni régulièrement depuis 10 jours, entre 7.000 et 10.000 personnes à Sofia. Les manifestations se sont jusqu‘à présent déroulées dans le calme, à l’exception de quelques accrochages entre nationalistes, qui ont fait huit blessés le 18 juin.

Le Premier ministre sans étiquette Plamen Orecharski, dont le gouvernement a été investi par le Parlement bulgare le 29 mai, est accusé par les manifestants de “servir l’oligarchie”.

Il a reconnu le 19 juin, “une faute politique” avec la nomination de Delyan Peevski, ce qui n’a pas calmé les manifestants, qui réclament sa démission.

Soixante intellectuels ont demandé dimanche soir la fin du modèle politique corrompu de leur pays, en signant un “Charte pour le démantèlement du modèle ploutocratique de l‘État bulgare”. Plusieurs centaines de citoyens ont déjà rejoint cet appel.

AFP

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Chevaline : un homme arrêté en Grande Bretagne