DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Fuite de Snowden: Moscou et Pékin rejettent les accusations américaines

Vous lisez:

Fuite de Snowden: Moscou et Pékin rejettent les accusations américaines

Taille du texte Aa Aa

Mais où est donc Edward Snowden ? Le consultant informatique est invisible depuis dimanche. Or, les autorités américaines n’ont pas l’intention de le laisser filer. L’homme est poursuivi pour espionnage, pour avoir divulgué des informations confidentielles sur le programme de surveillance des Etats-Unis.

Il aurait quitté Hong-Kong, dans un vol à destination de Moscou. Mais le Kremlin assure que Snowden n’est pas entré en Russie. “Il a choisi son itinéraire tout seul, a ainsi affirmé Sergueï Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. Nous l’avons appris, comme tout le monde, par la presse. Il n’a pas franchi la frontière russe. Nous constatons de nombreuses tentatives pour accuser la Russie d’avoir violé les lois américaines, d’avoir quasiment organiser un complot, le tout accompagné de menaces à notre encontre. Ces accusations sont totalement infondées et inacceptables”.

A en croire les Russes, Snowden n’aurait donc pas franchi la frontière. Peut-être est-il encore dans la zone de transit de l’aéroport de Moscou-Cheremetievo ? Le mystère demeure.

En tout cas, les Russes ne sont pas les seuls à dénoncer les accusations américaines. Washington déplore que Snowden ait pu librement quitter Hong-Kong, un territoire administré par la Chine.
Réponse de Pékin ce mardi, par la voix de Hua Chunying, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères : “les Américains n’ont aucune raison de mettre en question la manière avec laquelle le gouvernement de Hong Kong gère ses affaires conformément à la loi”.

Plusieurs sources indiquent qu’Edward Snowden pourrait trouver refuge en Equateur. Ce pays d’Amérique latine accueille déjà un autre pourfendeur des secrets américains, Julian Assange, fondateur de Wikileaks, hébergé depuis un an dans l’ambassade de l’Equateur à Londres.