DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Syrie : pas de conférence de paix à Genève en juillet


Syrie

Syrie : pas de conférence de paix à Genève en juillet

L’espoir était bien mince, voilà qu’il s‘écroule. Il n’y aura pas de conférence de paix sur la Syrie à Genève en juillet. Lakdhar Brahimi, le médiateur international l’espérait, mais il a dû reconnaître qu’il est trop tôt,
l’opposition tient notamment une réunion les 4 et 5 juillet, et ne sera pas prête.

“Je doute qu’il y ait une conférence en juillet, déclare Lakhdar Brahimi. J’espère vraiment, vraiment, que les gouvernements de la région et les grandes puissances, particulièrement les Etats-Unis et la Russie, vont agir pour contenir cette situation qui nous échappe, pas seulement en Syrie mais aussi dans la région.”

Ce qui se joue, c’est en effet aussi une lutte de pouvoir entre les grandes puissances, notamment entre Moscou et Washington. En Arabie saoudite, le ministre des Affaires étrangères, recevant son homologue américain, a critiqué le soutien à Damas des Russes, mais aussi de l’Iran et du Hezbollah.
La semaine dernière l’Arabie saoudite, et le groupe des amis de la Syrie avaient décidé de renforcer leur soutien aux rebelles. Des rebelles qui tentent de résister à l’avancée lente mais régulière de l’armée aux alentours de Damas. L’est de la capitale a été bombardé, tout comme la région d’Alep, où les combats font rage, et le bilan des victimes s’alourdit chaque jour.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Qatar : tel père, tel fils ?