DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gliese 667C, soleil de la vie pour trois exo-planètes


monde

Gliese 667C, soleil de la vie pour trois exo-planètes

Ce n’est pas Tatooine, mais presque : tout bon fan de la saga Star Wars pensera à la planète aux deux soleils en apprenant que, dans une constellation pas si lointaine, existe un système stellaire à trois soleils. En effet, l’Observatoire Européen austral (ESO) a annoncé le 25 juin 2013 avoir découvert ce système solaire, contenant 3 exo-planètes, situées dans la zone habitable de l’étoile Gliese 667C.

Situé dans la constellation du Scorpion, à « seulement » 22 années-lumière du nôtre, ce système stellaire a la particularité d’être composé de trois étoiles : Gliese 667A, Gliese 667B et Gliese 667C. C’est cette dernière, à la masse équivalente à un tiers de celle de notre Soleil, qui est entourée d’au moins trois planètes, des super-Terres qui pourraient abriter la vie.
Il pourrait y en avoir d’autres : les recherches effectuées grâce au système HARPS équipant le Very Large Telescope de 3.6 mètres de l’ESO au Chili ont permis tout d’abord de confirmer l’existence de ces trois exo-planètes, mais aussi de « vérifier l‘éventuelle existence d’autres planètes », comme l’explique Mikko Tuomi, chercheur en astrophysique pour l’université d’Hertfordshire attaché à l’ESO. Il y aurait donc au moins cinq planètes authentifiées, deux autres devant encore faire l’objet de recherches approfondies pour confirmer leurs existences.

Les trois super-Terres découvertes concentrent pour l’instant l’attention des chercheurs. Celles-ci sont donc plus massives que notre planète bleue, mais ne se hissent pas au niveau d’Uranus ou de Neptune, et seraient « vraisemblablement » composées de roches. De plus, leur situation au sein de la zone dite habitable de l’étoile serait une des conditions requises à la présence d’eau à l’état liquide. Ce qui signifierait donc une possible forme de vie. Leur étude a également permis de supposer une rotation synchrone de ces planètes autour de leur étoile : elles lui présentent toujours la même face, de telle sorte que la durée d’un jour est en fait celle d’une année, une des faces serait toujours éclairée et l’autre toujours plongée dans la pénombre.

Cette découverte constitue également une étape encourageante pour ce qui est de la méthode d’observation de l’espace. En effet, comme le précise le communiqué officiel de l’ESO, c’est la première fois qu’on observe trois planètes habitables dans le même système stellaire. Ce qui promet de beaux jours, et de belles nuits pour la recherche astrophysique.
Source : AFP et ESO

Crédits Photo : Observatoire Européen Austral.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

France : Takieddine avoue