DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les Turcs manifestent contre la libération d'un policier


Turquie

Les Turcs manifestent contre la libération d'un policier

En Turquie la décision de la justice de libérer un policier qui avait tué un manifestant a jeté des milliers de personnes dans les rues à Istanbul, certaines mimant la mort de la victime de 26 ans.

En réponse à la répression des manifestations, l’Union européenne a décidé ce mardi de repousser la prochaine réunion sur l’adhésion, prévue initialement aujourd’hui. Elle n’aura pas lieu avant quatre mois, mais la voie vers l’Europe reste ouverte malgré tout.

Le Premier ministre Erdogan a reçu pourtant un soutien de poids dans le processus d’adhésion à l’UE. Celui du Conseil de l’Europe, dont le pays est l’un des 47 membres : “La Turquie est l’un des pères fondateurs du Conseil de l’Europe, a souligné Thorbjorn Jagland, secrétaire général du Conseil de l’Europe, la Turquie et le Conseil de l’Europe s‘écoutent, et nous avons aussi discuté de la façon dont le Conseil de l’Europe et la Turquie peuvent continuer à travailler sur des réformes indispensables en Turquie.”

Les manifestations des dernières semaines ont en effet mis en lumière le malaise au sein de la société turque. Un mauvais point pour les négociations d’adhésion entamées il y a plus de 8 ans.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crêpage de chignon au parlement de Taïwan