DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Mariage gay : la Cour suprême américaine a tranché


monde

Mariage gay : la Cour suprême américaine a tranché

Le résultat était attendu, c’est chose faite. La Cour suprême des Etats-Unis a donc invalidé ce mercredi une loi fédérale qui définissait le mariage entre un homme et une femme. A l‘échelle fédérale, les couples homosexuels mariés ont désormais les mêmes droits que les couples mariés hétérosexuels. La cour a également statué sur le cas de la Californie : les homosexuels pourront de se marier à nouveau dans cet Etat.

Un an après la réforme de l’assurance-maladie chère à Barack Obama, la Cour suprême s’est prononcé sur l’avenir du mariage homosexuel dans le pays et ont donc décidé de la constitutionnalité des lois fermant le mariage au couples de même sexe. Concrètement, les juges de la Cour ont invalidé la loi fédérale de défense du mariage (DOMA, ratifiée en 1996 par le président Bill Clinton) en la jugeant discriminatoire. DOMA, pour Defense of Marriage Act, définit le mariage comme l’union entre un homme et une femme : cette barrière, levée, est un acte significatif de reconnaissance fédérale des couples homosexuels.

DOMA et Proposition 8

La plus haute juridiction des États-Unis ‘s’est positionnée sur deux recours, “Windsor versus United States” et “Hollingworth v. Perry” et a donc décidé que le principe d‘égalité défendu par la Constitution a été violé par la prohibition du mariage pour tous.

Outre les homosexuels qui demandaient pourquoi le mariage leur était interdit en Californie, un deuxième recours déposé concernait les homosexuels légalement mariés mais qui réclamaient les mêmes droits que les autres couples mariés.

Dans leur jugement, les neufs juges n’ont par contre pas pris position par rapport à la légalisation du mariage homosexuel au pays tout entier.

Le mariage entre deux personnes de même sexe reste interdit dans 38 états sur les 50 que compte le pays.

L’avancée des droits des homosexuels aux Etats-Unis :

  • 1969 : Emeutes de Stonewall : des manifestations violentes contre la police dans le quartier gay de Greenwich Village. Ces émeutes sont un moment symbolique qui marque le début du mouvement des droits civiques pour les homosexuels, aux États-Unis et partout dans le monde.
  • 1972 : La Cour suprême américaine laisse à la Cour suprême du Minnesota la décision de juger constitutionnelle l’interdiction du mariage entre deux personnes de même sexe.
  • 1973 : Le Maryland devient le premier État a statuer sur l’interdiction du mariage homosexuel.
  • 1977 : Harvey Milk devient le premier élu ouvertement gay d’un Comté à San Francisco. Il appelle alors la communauté homosexuelle à s’affirmer. Il fut assassiné un an plus tard.
  • 1986 : La Cour suprême déclare ne pas vouloir trouver que les pratiques homosexuels soient protégées par un droit fondamental à la vie privée.
  • 1996 : Un juge de la Cour s’en prend verbalement à une interdiction de la protection des gays dans le Colorado.
    Le président Bill Clinton signe le “Defense of Marriage Act” qui définit au niveau fédéral le mariage entre un homme et une femme.
  • 1997 : La comédienne Ellen DeGeneres révèle son homosexualité.
  • 1998 : Première diffusion du feuilleton télévisé “Will and Grace” dont le personnage principal est homosexuel.
  • 2000 : Le Vermont devient le premier état américain à mettre en place une union civile pour les couples de même sexe.
    Le colistier du candidat républicain à la présidentielle, Dick Cheney, qui a une fille lesbienne, déclare qu’il supporte le mariage pour tous en affirmant : “La Liberté s’applique à chacun et chacun devrait être libre de pouvoir avoir la relation qui lui convient.” Il juge néanmoins que ce n’est pas à l’Etat fédéral de légiférer sur la question.
  • 2003 : La Cour suprême invalide la loi anti-sodomie au Texas. La Cour du Massachusetts se prononce en faveur du mariage homosexuel. Les premiers seront célébrés en 2004.
  • 2005 : Le Canada, voisin des États-Unis, autorise le mariage homosexuel.
  • 2008 : Le mariage pour tous est légalisé en Californie pendant plusieurs semaines, jusqu’au vote de la “Proposition 8”.
  • 2009 : La Cour suprême de l’Iowa autorise les couples homosexuels à se marier.
  • 2010 : Le Congrès américain vote une loi mettant fin au “Don’t ask, don’t tell” qui interdit les membres de l’armée à avouer leur homosexualité.
  • 2012 : Obama devient le premier président des États-Unis à soutenir publiquement le mariage homosexuel, admettant que sa position a évolué.
    La Caroline du Nord approuve un amendement qui interdit le mariage gay, alors que le Maine, le Maryland et Washington deviennent les premiers États où les électeurs décident de légaliser le mariage pour tous.
  • 2013 : Deux recours sont déposés devant la Cour suprême américaine sur la “Proposition 8” en Californie et la DOMA. Le Minnesota, Rhode Island et le Delaware ouvre le mariage aux homosexuels.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Texas : un discours de 11 heures bloque une loi anti-avortement