DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Washington accentue ses pressions sur Moscou dans l'affaire Snowden

Vous lisez:

Washington accentue ses pressions sur Moscou dans l'affaire Snowden

Taille du texte Aa Aa

Vladimir Poutine a confirmé hier que l’ex-consultant de la NSA recherché par les Etats-Unis se trouvait toujours en zone de transit dans l’aéroport de la capitale russe. Le chef du Kremlin a précisé que la Russie n’allait pas l’extrader. Snowden était invisible depuis dimanche, jour où il avait probablement quitté Hong Kong pour Moscou.

Le président russe a vivement rejeté les accusations de Washington sur la non-coopération de Moscou dans cette affaire.

En visite en Arabie Saoudite, le secrétaire d’Etat américain John Kerry a de nouveau demandé l’aide de la Russie.
“Nous ne cherchons pas la confrontation, nous ne donnons d’ordres à personne. Nous réclamons tout simplement en vertu d’une procédure normale le transfert de quelqu’un. Il n’y a pas d’accord d’extradition mais il existe des bases juridiques claires entre nations souveraines. Il y a la loi commune et le respect des règles de droit”.

Edward Snowden a obtenu le statut de réfugié auprès de l’Equateur. Quito étudie sa demande d’asile politique, comme l’a confirmé son ministre des affaires étrangères au Département d’Etat. Le Venezuela se dit également prêt à examiner une telle demande si Edward Snowden le sollicite.