DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Gnaoua : Oum, à la croisée des styles et des cultures


le mag

Gnaoua : Oum, à la croisée des styles et des cultures

En partenariat avec

Oum est une diva au Maroc. Une diva qui a su imposer sa voix sensuelle et raffinée.

Ses origines sahraouies ont complété le tableau.

Née à Casablanca elle a grandi à Marrakech. Il y a 10 ans de cela elle se lance dans la musique en reprenant des chansons de Aretha Franklin, de Diana Ross, d’Ella Fitzgerald et aussi des Fuggees.

La chanteuse est désormais beaucoup plus concentrée sur son héritage culturel.

Oum El Ghaït Benessahraoui :
“Je suis de ce pays et que justement dans ce pays il y a tellement de choses culturellement, musicalement, que il y a en nous, en moi l’Afrique, une africanité, une arabité, un peu d’orientalisme, un peu d’occidentalisme et surtout de l’Afrique et puis aussi des choses Amazir (Berber) parce que je crois vraiment, définitivement en la pluralité, en la diversité – je suis pas dans l’unicité, dans le “one way”.

Oum El Ghaït Benessahraoui a écrit, composé et arrangé toutes les chansons de son nouvel album intitulé “soul of Marocco” où se côtoient de la soul, du jazz, des rythmes gnaoua et des éléments Amazigh.

Cet album est une collaboration internationale avec notamment le pianiste de jazz arménien Tigran Hamasyan, le pianiste de jazz serbe Boyan Z et le clavier américain Scott Kinsey.

Le choix de la rédaction

Prochain article

le mag

Des dizaines de pianos en libre-service dans les rues de Paris