DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

PSA : la famille Peugeot se désengage

Vous lisez:

PSA : la famille Peugeot se désengage

Taille du texte Aa Aa

Une page de l’histoire industrielle de la France est sur le point de se tourner. Selon des informations révélées par l’agence de presse Reuters, la famille Peugeot, qui contrôle le groupe automobile PSA, aurait proposé à son partenaire américain GM de renforcer sa participation dans l’entreprise.

Après avoir tenté de trouver en vain de nouveaux partenariats, notamment en Chine avec le constructeur Dongfeng, la famille fondatrice du groupe automobile aurait donc proposé à General Motor d’augmenter sa participation dans l’actionnariat de PSA. Le Groupe américain détient actuellement 7% du constructeur français.

La famille serait prêtre à passer sous la barre des 33% des droits de vote. Depuis mars 2012, après l’entrée de GM au capital du Groupe, les Peugeot détiennent à ce jour 25,44% du capital du groupe et 38,07% du groupe.

Depuis sa fondation en 1896, les automobiles Peugeot ont toujours été aux mains de la famille. Ni le rachat de Citroën en 1976, qui donna naissance au groupe PSA, ni les diverses alliances passées (BMW en 2006) n’ont eu d’incidence sur le poids de la famille dans le capital du groupe.

Le secteur automobile connaît depuis quelques années une crise sans précédent en Europe, qui touche surtout les constructeurs généralistes, tels que Peugeot et Citroën, mais aussi Opel, la marque européenne de General Motors.