DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Espionnage américain : la colère monte chez les Européens

Vous lisez:

Espionnage américain : la colère monte chez les Européens

Taille du texte Aa Aa

L’Union européenne somme Washington de s’expliquer rapidement sur son programme d’espionnage après les révélations choc de l’hebdomadaire allemand Der Spiegel. Selon le journal, les institutions européennes ainsi que des millions de citoyens du vieux continent sont sous surveillance du renseignement américain. L’Allemagne serait “le pays le plus surveillé” par la NSA avec 500 millions de connexions téléphoniques et internet enregistrées chaque mois.

Parmi les nombreuses réactions d’indignation, celle du président du Parlement européen : “si c’est vrai, pourquoi les Etats-Unis nous traite t-il comme des ennemis ? s’interroge Martin Schulz. “Les démocraties ont-elles besoin de s’espionner entre elles ? Je demanderai des explications à l’ambassadeur américain”.

La NSA aurait mis sur écoute et infiltré les réseaux informatiques des représentations diplomatiques de l’UE à Washington et New York, étendant même sa surveillance jusqu‘à Bruxelles et au bâtiment abritant le Conseil de l’Union européenne.

Pour le ministre des Affaires étrangères luxembourgeois, Jean Asselborn : “ce n’est pas possible de porter atteinte à ces libertés fondamentales. Je pense que nous devons immédiatement rétablir la confiance au plus haut niveau entre l’Union européenne et les Etats-Unis”, dit-il.

Reste à attendre la réponse de Washington. Mais certains appellent déjà en représailles à cesser immédiatement toutes négociations commerciales sur une zone de libre-échange transatlantique.