DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Banque du Vatican : 70 ans de pratiques peu orthodoxes


monde

Banque du Vatican : 70 ans de pratiques peu orthodoxes

L’arrestation le 28 juin 2013 du prêtre Nunzio Scarano dans une affaire de blanchiment d’argent réactive les préoccupations du Saint-Siège et de la communauté internationale sur la gestion de l’Institut pour les Œuvres de Religion, la banque du Vatican. Retour sur l’histoire d’une institution trouble.

Son existence même fait débat dans certains cercles : l’Institut pour les Œuvres de Religion se trouve au cœur d’un scandale financier, un fait presque banal pour la Banque du Vatican, comme on la surnomme.

En effet, en tant qu’organisme financier principal du Vatican, l’Institut bénéficie du statut d’extraterritorialité de celui-ci, et ne se soumet donc pas aux législations européennes ou italiennes concernant la transparence financière. L’organisme bancaire destiné à financer les œuvres religieuses est donc une destination idéale pour qui cherche à recycler son argent discrètement : les accusations de financement du terrorisme, ou de la lutte contre le communisme il y a une vingtaine d’années, sont légions.

De sa création en 1942, aux enquêtes pour blanchiment d’argent, voici un récapitulatif de l’une des faces sombres du Vatican : sa banque.

Prochain article

monde

Le téléphone moins cher en Europe dès aujourd'hui