DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Grèce : désaccords persistants avec la Troïka sur les réformes en cours

Vous lisez:

Grèce : désaccords persistants avec la Troïka sur les réformes en cours

Taille du texte Aa Aa

La Grèce a trois jours pour rassurer ses créanciers internationaux sur sa capacité à respecter les conditions posées au versement de la prochaine tranche d’aide : c’est ce qu’ont déclaré les responsables de l’Union européenne. Athènes a repris lundi les discussions avec ses créanciers
après une interruption de deux semaines marquée par la décision du gouvernement de fermer le groupe audiovisuel public RTE.
La gestion par les autorités grecques de la réforme du
secteur public, qu’il s’agisse des services fiscaux ou de la
santé, suscite une insatisfaction générale des créanciers.
132
“Ils ont fait des progrès incroyables sur la gestion du déficit budgétaire, affirme Henk Potts Stratégiste actions chez Barclays. Parallèlement l‘économie devient plus compétitive, le coût du travail a baissé et on sait que les revenus du tourisme ont continué d’augmenter. Ils pourraient en fait atteindre un niveau record au cours de cette année”.
151
A défaut d’une solution d’ici la fin du mois, Athènes risque de ne pas pouvoir honorer une échéance obligataire de 2,2 milliards d’euros en aout. Gageons que les créanciers du pays prennent au sérieux ce risque de défaut de paiement.
Les ministres des Finances de la zone euro se réunissent
lundi prochain à Bruxelles et la situation en Grèce sera
inscrite à l’ordre du jour. Athènes a donc quelques jours encore pour corriger sa copie.