DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Nouvelle confrontation entre Viktor Orban et le Parlement européen


Le bureau de Bruxelles

Nouvelle confrontation entre Viktor Orban et le Parlement européen

Le Premier ministre hongrois a tenté de s’expliquer, une nouvelle fois, devant le Parlement européen. En cause une série d’amendements constitutionnels jugés anti-démocratiques par de nombreux parlementaires européens. Selon l’eurodéputé écologiste, Rui Tavares, il faut restaurer l’Etat de droit en Hongrie. “Les modifications constitutionnelles sont inhabituelles sur le fond et sur la forme et la tendance générale est à la concentration des pouvoirs dans les mains de la majorité et du gouvernement.”

Réduction des pouvoirs de la Cour constitutionnelle, définition jugée trop restrictive de la famille. Autant d‘éléments contraires aux valeurs européennes mis en avant dans le rapport. Réponse du chef du gouvernement hongrois :

“Ce rapport est profondément injuste avec la Hongrie et avec les citoyens hongrois. Il s’agit de doubles standards. Il ne prend pas en compte les efforts considérables mis en oeuvre par les Hongrois pour transformer notre pays.”

Les eurodéputés se prononceront ce mercredi sur ce rapport. Ils n’utiliseront pas en revanche la bombe atomique, comprenez le fameux article 7 du traité européen – qui prévoit de suspendre un Etat de ses droits en cas de violation grave des valeurs européennes.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Auto-traduction

Prochain article

Le bureau de Bruxelles

Croatie membre de l'UE