DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Des affrontements entre pro et anti Morsi dégénèrent au Caire avant la fin de l'ultimatum de l'armée


Egypte

Des affrontements entre pro et anti Morsi dégénèrent au Caire avant la fin de l'ultimatum de l'armée

Au moins 16 personnes ont été tuées et 200 autres blessées la nuit dernière sur le campus de l’Université de la capitale, où s‘étaient rassemblés des milliers de manifestants islamistes soutenant le chef de l’Etat qui s’est exprimé hier soir.

L’armée s’est elle dit prête à verser son sang pour défendre le peuple égyptien alors que son ultimatum prend fin à 17h ce mercredi.

Les anti-Morsi maintiennent eux aussi la pression et exigent toujours le départ du président Morsi.

“Notre légitimité a commencé place Tahrir. Quand le premier martyr est tombé, nous avons gardé le silence sans crier vengeance. Nous trouverons une solution pour que nos droits soient rétablis”, affirme cet homme.

“Nous ne nous engagerons en aucun cas dans un conflit. Nous resterons unis et soudés jusqu‘à la fin”, déclare cet autre.

Le mouvement Tamarrod à l’origine des manifestations anti-Morsi accuse le chef de l’Etat de “menacer le peuple d’une guerre civile” en s’accrochant au pouvoir.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

L'affaire Snowden vire au casse tête politique