DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Irak : regain de violence avant le début du ramadan


Irak

Irak : regain de violence avant le début du ramadan

L’Irak n’en finit plus de pleurer ses morts. Depuis lundi, pas moins de 113 personnes ont été tuées dans diverses attaques ciblant principalement la communauté chiite. La journée de mardi a été la plus sanglante avec 57 morts à travers le pays. La capitale est la plus touchée par cette vague de violence, avec Bassorah et Bakouba. Ce mercredi encore un engin piégée a explosé au sud de Bagdad, tuant sept personnes. Mardi, au moins six voitures piégées ont visé des zones commerciales et des marchés de quartiers chiites de Bagdad. “Le conducteur de la voiture piégée n’a pas réussi à traverser le point de contrôle” raconte ce témoin. “Il y avait une longue file d’attente et il n’a réussi à passer, donc il a fait exploser sa voiture au milieu des autres véhicules, une quinzaine ont été touchés”.
Aucune des attaques n’a été pas revendiquée mais elles sont attribuées à des groupes sunnites liés à Al-Qaeda. Avec le début du ramadan la semaine prochaine, le pays craint une poursuite voire une aggravation des violences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Ukraine : le viol supposé d'une femme par deux policiers prend une ampleur nationale