DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Portugal : crise politique et austérité


Insight

Portugal : crise politique et austérité

C’est la démission du ministre portugais des affaires étrangères Paulo Portas après celle du ministre des finances qui a sérieusement augmenté les chances d’une crise politique qui pourrait faire capoter la sortie du Portugal du programme d’aide internationale dans lequel il se trouve encore.
La rigueur budgétaire imposée par les prêteurs internationaux en échange d’un sauvetage à 78 milliards d’euros accordé au Portugal en mai 2011 : c’est peut-être la vraie cause de la crise politique portugaise.
L’austérité a aggravé beaucoup plus que prévu la récession et le chômage. Selon les prévisions officielles l’activité économique portugaise doit reculer à la fin de l’année de 2,3% et le chômage atteindre le taux record de 18,2%

DUPLEX
Patricia Cardoso Euronews
“Nous sommes avec Pedro Lains, professeur à l’Institut social des Sciences à l’Université de Lisbonne.
Bonjour.
Qu’est-ce qui va se passer maintenant avec le programme d’aide financière ?

Pedro Lains
ça dépend de l’attention que les institutions européennes vont porter à ce problème. Si la BCE agit comme elle le fait jusqu‘à maintenant, même chose pour la Commission européenne etc…. si le gouvernement allemand ne change pas sa position et si le Portugal ne trouve pas d’alliés dans les pays d’Europe du sud, il y aura de gros problèmes et on arrivera à un moment oú il sera plus bénéfique de sortir de l’euro que d’y rester. Ce n’est pas le cas actuellement.

Euronews
Vous avez parlé d’un changement au niveau européen mais est-ce possible avec des élections en Allemagne en septembre ?

Pedro Lains
Je pense que oui car plusieurs fois ça a changé comme on a pu le voir à plusieurs reprises dans le processus d’intégration de l’Europe, ces changements ont été effectués avant les élections si les électeurs demandent ces changements aux gouvernements qui veulent être réélus.
Ici au Portugal on ne sait pas ce que pensent les électeurs allemands, mais il faut des changements de politique en Allemagne et dans d’autres institutions européennes comme la BCE. C’est absolument nécessaire parce que sinon le Portugal va tout bonnement quitter l’euro et personne parmi les pays du nord de l’Europe ne veut que le Portugal quitte l’euro.

Euronews
Y a-t-il un danger d’explosions sociale et financière ?

Pedro Lains
Oui, avec de grosses pertes pour les créanciers. C’est pourquoi les institutions européennes doivent en être conscientes. Les pertes subies par les créanciers seront plus importantes que le coût pour l‘économie portugaise. Les mesures d’austérité adoptées n’auraient pas du l‘être, il faut corriger cela, et ils ont les moyens de le faire.
Le problème n’est pas économique, il n’est pas financier, il est politique. En Europe et au Portugal.

Euronews
Donc, l‘été va être difficile, un an après que la BCE a réussi à calmer les marchés ?

Pedro Lains
Pas forcément un été difficile mais ça va être une période douloureuse si nous n’avons pas, au niveau européen, de réponse à apporter pour une solution politique au Portugal.

Euronews
Et que pourrait être cette réponse européenne ?

Pedro Lains
On ne devrait pas oublier que le précédent gouvernement – et c’est sa grande responsabilité – a négocié avec la Troïka un troisième programme d’austérité de 4,7 milliards d’euros. C’est le même montant que l’addition des deux précédents programmes d’austérité… qui ont échoué. Et les représentants des institutions européennes et de la Troïka étaient d’accord.
Nous devons adoucir l’austérité. Nous avons besoin de contrôle financier, de budgets rigoureux etc… chacun sait cela. Nous avons besoin de tout ça mais nous devons mettre fin à une situation d’austérité excessive. Je pense que c’est bon pour les institutions européennes d’avoir cet avertissement de la part du Portugal, cet espèce d’appel à
se réveiller.
Donc finalement nous pourrions arriver à un meilleur consensus sur le problème que constitue l’excès d’austérité.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

Insight

Espionnage ... en toute transparence?