DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Egypte : réactions inquiètes et prudentes au Proche-Orient


Egypte

Egypte : réactions inquiètes et prudentes au Proche-Orient

L‘évolution de la situation en Egypte est suivie avec inquiétude au Proche-Orient où la prudence est de mise. A Gaza, le Hamas n’a officiellement pas réagi. Le mouvement islamiste palestinien au pouvoir à Gaza est issu des Frères musulmans et donc proche du président déchu. Dans les rues, le ton est pessimiste :

“l’Egypte est complètement perdue aujourd’hui” estime cet habitant de Gaza, “ce qui s’est passé en Syrie va arriver en Egypte, car les Frères musulmans n’abandonneront pas le pouvoir et ça va dégénérer en guerre civile”.

“Nous ne sommes partie prenante d’aucune lutte ou conflit qui se déroule ici ou ailleurs”, a déclaré pour sa part, le président palestinien Mahmoud Abbas depuis Beyrouth. Il a néanmoins félicité officiellement le nouveau président par intérim égyptien et salué le rôle de l’armée.

Hanan Ashrawi, membre du comité exécutif de l’OLP : “nous pensons que les Egyptiens ont montré la force de leur détermination, leur confiance à s’opposer à toute forme d’oppression, toute forme de gouvernement autocratique, et d’affirmer leur volonté publique d’un réel changement”.

Côté israélien, on redouble de prudence. Le gouvernement de Benjamin Netanyahu est resté largement silencieux. Les principales inquiétudes de l’Etat hébreu concernent les risques d’instabilité accrue dans la péninsule du Sinaï, frontalier d’Israël et de la bande de Gaza.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Après l'incident Snowden, Morales accueilli en héros chez lui