DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'armée a repris le pouvoir en Egypte

Vous lisez:

L'armée a repris le pouvoir en Egypte

Taille du texte Aa Aa

Un peu plus de deux ans après la chute de Moubarak, les militaires ont cette fois renversé Mohamed Morsi, le président islamiste élu il y a à peine un an et accusé de dérives autoritaires par ses opposants.

Le nouvel homme fort du pays est le général al-Sissi, ministre de la Défense, chef des armées et président du Conseil suprême des forces armées. Il a mis ses menaces à exécution et présenté une feuille de route en vue d’une sortie de crise.

Cette dernière prévoit la suspension immédiate de la constitution. Le président de la Cour constitutionnelle est lui chargé de la gestion des affaires courantes jusqu‘à la tenue de nouvelles élections, présidentielle et législatives. Il prêtera serment dès aujourd’hui.

L’armée a également resserré son étau sur les Frères Musulmans en lançant 300 mandats d’arrêt contre ses membres, dont des hauts dirigeants. Leur télévision a aussi été interrompue.

Mohamed Morsi a été arrêté et transféré à l’aube au ministère de la Défense, tandis que son équipe était détenue dans un bâtiment militaire.

Le président déchu n’entend pas renoncer comme il l’affirme dans cette vidéo enregistrée et diffusée sur internet avant son arrestation : “Je vous le dit, je reste le président élu de l’Egypte. Tout le monde doit respecter ce fait. Jusqu‘à nouvel ordre, les lois actuelles doivent être appliquées. De nouvelles élections parlementaires doivent avoir lieu selon la Constitution actuelle”.

no comment