DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Le tant attendu bébé en or de Kate Middleton


Royaume-Uni

Le tant attendu bébé en or de Kate Middleton

La Grande-Bretagne est sur le pont en attendant la naissance toute prochaine d’un nouveau membre de la famille royale britannique.

Les commerçants se frottent les mains. La naissance du futur bébé du duc et de la duchesse de Cambridge devraient générer un chiffre d’affaires de 283 millions d’euros, selon le Centre britannique de recherche sur les ventes au détail. Une mine d’or qui redonne le sourire.

“La réalité, c’est que nous avions besoin de quelque chose qui génère une bonne dose de sensations dans ce pays. Nous n’avons pas eu beau temps cette année, mais nous allons avoir un bébé royal”, plaisante une commerçante.

Outre les souvenirs et autres accessoires liés au Royal Baby et vus comme un mini baby-boom économique, le monde des paris est lui aussi tout retourné par cette prodigue arrivée. Les pronostics atteignent des proportions gigantesques.

“Les paris sur le Bébé royal sont en plein boom. Nos parieurs sont très excités à ce sujet. Nous prenons les paris sur le nom de l’enfant, sa date de naissance, son poids, la couleur de ses cheveux, le nom du magazine qui publiera ses premières photos et même sur qui portera le bébé devant l’Eglise. Ca c’est pour le court terme. Pour le long terme, si vous êtes plus patient, vous pouvez miser sur l’Université dans laquelle ira le bébé, sur son choix de carrière, sur le fait qu’il puisse représenter le pays aux Jeux Olympiques. Si vous pensez à ça, nous pouvons parier dessus”, explique Rory Scott, le porte-parole du site de pari en ligne Paddy Power.

Charlotte, Victoria ou Diana, voilà pour les prénoms de fille qui assureraient pour le moment le jackpot aux parieurs. James et George si c’est un garçon. Reste à espérer qu’en ce temps de crise, la Grande-Bretagne n’attrape pas finalement, à contre coups, le baby blues.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le parquet russe requiert 6 ans de prison contre l'opposant Navalny