DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Les divisions du clan Mandela attristent les Sud-africains


Afrique du Sud

Les divisions du clan Mandela attristent les Sud-africains

Le clan Mandela en proie à une querelle sur le lieu de l’enterrement du leader de la lutte anti-apartheid.

A Qunu, ou Mandela a grandi, étaient enterrés trois de ses enfants, jusqu‘à il y a deux ans. En 2011, les restes ont été transférés à 20 km de là, dans une enceinte près du village de Mvezo, où Nelson Mandela est né. Le lieu appartient à son petit-fils, Mandla, qui y a fait construire un mémorial dédié à son grand-père.

Mandla est le fils de Makgatho, l’un des trois enfants décédés de Mandela, il est mort du SIDA en 2005. Mandla Mandela s’est érigé en chef de clan à Mvezo, et c’est lui qui a transféré les corps ici.

“Mais ma tante Makaziwe m’a demandé de ramener les dépouilles et de les enterrer dans un lieu secret à Qunu, où elle prépare une tombe pour mon grand-père, a-t-il expliqué. Comme ce n‘était pas une instruction venant de mon grand-père, je ne les ai pas ramenés.”

La tante de Mandla, qui est la fille ainée de Nelson Mandela, a porté avec 14 autres membre de la famille, l’affaire devant les tribunaux. Cette partie de la famille considére illégal le transfert des trois dépouilles.

Le 3 juillet, le juge de la Cour régionale de Mthatha, à 700 km au sud de Johannesbourg leur a donné raison et a ordonné le retour immédiat des dépouilles à Qunu.

Quelques heures après, l’ordre du juge est exécuté, la grille de l’enceinte appartenant à Mandla est ouverte de force, pour procéder à l’exhumation des restes. Dans le convoi se trouve sa tante, Makaziwe, accompagné du demi-frère de Mandla.

Le lendemain, le fourgon funèbre a ramené les trois dépouilles à leur lieu de sépulture originale, dans le village de Qunu.

Ici, cette dispute de famille qui finit dans les tribunaux a beaucoup choqué car, selon les rites traditionnels, elle perturbe l’esprits des morts, comme l’explique ce guérisseur : “S’il y a l’harmonie dans la famille, ça signifie qu’il y a également l’harmonie dans le monde des esprits. Mais s’il y a effectivement des désaccord chez les vivants, alors il y a aussi des problème dans le monde spirituel” a-t-il dit.

Eux prient pour Mandela, alors que la famille de leur héros se déchire pour son héritage. Une affaire qui scandalise les Sud africains, mais surtout ajoute à leur peine.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Le tant attendu bébé en or de Kate Middleton