DERNIERE MINUTE

Vous lisez:

Vendredi sous haute tension en Egypte


Egypte

Vendredi sous haute tension en Egypte

Nouvelle journée de manifestations en Egypte.
A l’appel des Frères musulmans, les partisans de Mohamed Morsi, le Président renversé par l’armée, se rassemblent à nouveau non loin du palais présidentiel, devant la mosquée Rabia al-Adawiya. Ils dénoncent sans relâche un coup d’État militaire et un nouvel État policier en Egypte.

“Dégager ainsi le Président est illégal. Le Général Abdel-Fattah el-Sissi a réalisé un coup d’Etat sans respect de la loi ou de la Constitution et l’Egypte va souffrir les 60 prochaines années”, dit un homme.

“Nous sommes venus de toute l’Egypte avec pour seul et même but de faire revenir au palais le Président élu démocratiquement”, assure un autre.

Sur la célèbre place Tahrir pas de colère mais l’exultation qui ne faiblit pas. Comme avait été fêté à cet endroit avec ferveur la chute d’Hosni Moubarak en 2011, on célèbre aujourd’hui l‘éviction de Mohamed Morsi.

“Je suis ici pour me réjouir avec les gens d’avoir obtenu notre liberté et de l’aboutissement de notre révolution. Je suis ici, comme toutes ces personnes pour me réjouir”, dit une femme.

Hommage est rendu à l’armée et au Général el-Sissi à l’origine de cette deuxième révolution égyptienne. Mais les pro-Morsi ont prévenu que le bras de fer continuait et avec lui la crainte d’une nouvelle escalade des violences.

Chaque histoire peut être racontée de plusieurs manières differentes : retrouvrez les perspectives des autres journalistes d'euronews dans nos autres équipes linguistiques.

Prochain article

monde

Crise politique au Portugal : les négociations continuent