DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Lutter contre la xénophobie à travers le théâtre

Vous lisez:

Lutter contre la xénophobie à travers le théâtre

Taille du texte Aa Aa

C’est l’idée d’une pièce d’une compagnie grecque, qui réunit sur une même scène à Athènes des acteurs locaux et étrangers. Dans le décor d’un quartier délabré, des immigrés sans-papiers font face à la haine et la persécution. Un sujet plus que d’actualité en Grèce.

‘‘La Grèce est mon pays d’adoption’‘, explique Bakhar, un des acteurs originaire de Syrie. ‘‘C’est une richesse d’avoir deux pays. Mais j’aimerais avoir des papiers en règle pour pouvoir me sentir humain, car aujourd’hui c’est comme ça que ça marche. Si j’avais des papiers, je pourrais voyager comme n’importe quel autre être humain.’‘

Elias est lui, originaire du Nigeria : ‘‘Il y a une petite partie de la population qui ne veut pas de nous, qui nous déteste’‘, dit-il ‘‘Mais il y en a une autre, plus grande, qui représente ma vie, ma famille, mon village.’‘

Aggeliki Girginoudi, la metteure en scène de la compagnie Vice Versa, voit cette pièce comme un outil de résistance face à la montée de l’extrême droite en Grèce : ‘‘Nous ouvrons le rideau pour que les spectateurs voient, à travers des histoires personnelles, leurs propres vies, et qu’ils comprennent que nous ne sommes qu’une seule et même âme dans un seul univers, et que nous nous devons le respect. Il n’y a pas d‘âmes illégales, il n’y a pas d’immigrés illégaux.’‘

La pièce a rencontré un large succès à Athènes. L’entrée était gratuite mais de nombreux spectateurs ont laissé des dons.